Possibilité de Nomination Ministérielle

POSSIBILITÉ DE NOMINATION MINISTÉRIELLE                 

Le gouvernement du Canada sollicite actuellement des candidatures auprès de divers Canadiens talentueux provenant de partout au pays qui manifestent un intérêt pour les postes suivants:

(en Anglais)

Membre

Comité consultatif sur les accélérateurs et les incubateurs d’entreprises

Le gouvernement du Canada s’est engagé à élaborer un programme d’innovation qui comprend l’amélioration de l’écosystème canadien d’accélérateurs et incubateurs d’entreprises (AIE) relativement au soutien accordé aux entreprises novatrices axées sur la croissance.

Conformément à l’objectif du gouvernement consistant à définir les résultats et les mesures du succès, on a annoncé dans le budget de 2016 que le gouvernement collaborera avec les intervenants en vue d’élaborer un cadre de mesure du rendement destiné aux accélérateurs et aux incubateurs d’entreprises au Canada. « Ce cadre permettra à ces organisations d’effectuer une analyse comparative de leur rendement en vue de l’améliorer, en plus d’aider les sociétés à choisir les meilleures options en matière de soutien. De plus, il aidera les gouvernements de tous ordres à augmenter l’efficacité des investissements publics dans ce domaine.

Le gouvernement du Canada est à la recherche de candidats en vue de créer un comité consultatif équilibré chargé de formuler des recommandations à la ministre de la Petite entreprise et du Tourisme sur les façons les plus efficaces pour le gouvernement de soutenir les entreprises novatrices axées sur la croissance au moyen d’AIE. Les membres du Comité comprendront des accélérateurs chefs de file, des entrepreneurs et des investisseurs dans les entreprises en démarrage. Les membres devront présenter leur opinion professionnelle objective ainsi que les points de vue et les positions des organisations ou des associations qu’ils représentent. Le Comité comptera sur le soutien d’un secrétariat composé de fonctionnaires d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

Les travaux du Comité comprendront ce qui suit :

  • Examiner des recherches pertinentes et mener des consultations avec les AIE, les ministères compétents, les investisseurs, d’autres intervenants et des experts en la matière canadiens et étrangers;
  • Formuler des recommandations concrètes sur la façon de mesurer le rendement des AIE ainsi que sur les façons dont les principaux intervenants de l’écosystème canadien des entreprises en démarrage (AIE, investisseurs providentiels et sociétés de capital de risque, centres de recherche et programmes gouvernementaux) peuvent mieux collaborer et coordonner leurs efforts pour aider les entreprises novatrices axées sur la croissance à prendre de l’expansion, à mieux communiquer avec les grandes entreprises canadiennes, à accéder à des cadres mentors, à mobiliser les bons types d’investisseurs, et à accéder à des marchés et à des partenaires internationaux;
  • Formuler des conseils sur les mesures que pourrait prendre le gouvernement afin de mieux appuyer les entreprises novatrices, en tenant compte des programmes existants;
  • Le Comité se réunira au moins quatre fois et pourrait également rencontrer des experts partout au Canada;
  • Le Comité produira un plan d’action à l’intention de la ministre à l’automne 2016.

Comment présenter une demande

Le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique a confié au DEEP Centre le mandat de fournir une liste des membres potentiels fondée sur un examen approfondi de représentants de l’écosystème de l’entrepreneuriat et des demandes soumises par les candidats souhaitant poser leur candidature.

Les candidats qualifiés doivent postuler en ligne, en envoyant leur demande à l’adresse de courriel info@deepcentre.com avant le 23 mai 2016. Les candidats doivent fournir une copie de leur curriculum vitæ ainsi qu’une lettre de présentation décrivant brièvement de quelle façon ils répondent aux critères en matière d’expérience et de connaissances. Nous leur demandons également d’indiquer leur compétence dans les langues officielles et de déclarer volontairement s’ils font partie d’un ou de plusieurs des groupes visés par l’équité en matière d’emploi énumérés ci-dessous.

On prévoit que le Comité final sera composé d’environ sept membres du secteur privé et/ou d’organisations non gouvernementales, y compris le président. Veuillez envoyer les questions relatives au Comité consultatif sur les accélérateurs et les incubateurs d’entreprises à l’adresse de courriel suivante acceleration-incubation@canada.ca.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des candidats au moment de les évaluer pour ces postes. La préférence pourrait être accordée aux candidats qui appartiennent à l’un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et membres de minorités visibles.

Expérience

  • Expérience antérieure de leadership dans le secteur privé ou au sein d’une organisation non gouvernementale dans l’écosystème entrepreneurial du Canada, à l’échelle nationale ou régionale.
  • Expérience démontrée dans diverses disciplines, par exemple la gestion/création d’accélérateurs et d’incubateurs d’entreprises canadiennes, le démarrage d’entreprises, ou la réalisation d’investissements dans des entreprises en démarrage.
  • Expérience de l’élaboration de mesures de rendement pour les organisations appuyant les entreprises en démarrage, ou la production de rapports à ce sujet.
  • Le président doit avoir des qualités manifestes en matière de leadership, de prise de décisions et d’établissement de consensus afin de voir à ce que les réunions soient tenues de façon efficiente, efficace et ciblée.

Connaissances

  • Une vaste et solide connaissance des AIE canadiens et internationaux.
  • Défis en matière d’innovation.
  • Écosystèmes de l’entrepreneuriat canadiens et internationaux.
  • Secteurs industriels concurrentiels.

Conditions de la nomination

  • Les membres sont nommés à titre amovible par la ministre.
  • Aucune rémunération ne sera versée.
  • Les membres doivent être disposés à voyager, au besoin.
  • Chaque membre se fera rembourser, conformément aux lignes directrices établies par la Directive sur les dépenses de voyage, d’accueil, de conférences et d’événements du Conseil du Trésor, des frais raisonnables de déplacement et de séjour engagés dans l’exercice de ses fonctions pour le comité.
  • Les membres devront respecter les lignes directrices sur les conflits d’intérêts et l’éthique.

Le présent avis n’est pas le seul moyen de recrutement.

Nous remercions toutes les personnes qui poseront leur candidature. Veuillez noter que nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus.